AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesJeuxConnexion

Partagez | 
 

 Témoignage de Hahasiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hahasiah

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 32

MessageSujet: Témoignage de Hahasiah   Mer 5 Mar - 8:48

Ok alors à moi maintenant.

"Horraire du pc" en main il est 04h56, la minute venant de passer au moment où je l'écris ! Attention ça va être dure !



I. Culte solaire



Raconter sa relation avec Dieu n'est pas chose facile, surtout devant un écran d'ordinateur, bref ! Je suis né d'une famille athée, plutot rebelle, et j'ai grandi dans une banlieue rouge. Aussi loin que je me souvienne (et probablement comme tous les enfants) j'avais le culte du soleil, cet astre bénéfique qui pouvait vous rendre heureux et qui donnait la santé aux plantes et aux animaux. Quand on est petit, blondinet de sur-croit, il y a comme une cause à effet entre sa propre clareté et celle du Soleil. On ressent vis à vis de lui une attirance et on à l'impression que c'est réciproque, d'une manière rationelle je dirais tout simplement que ce sont les rayons du soleil et la manière qu'à celui-ci d'agir sur la vie terrestre qui rentre en compte (n'importe quel scientifique connait le rôle essentiel du soleil sur le bon fonctionnement de notre système "solaire"). J'observais beaucoup les autres enfants mais je ne m'y mélangeais pas, je rendais justice si nécessaire quitte à me faire rouer de coups après, j'étais différent et je le savais. Je ne trainais qu'avec un seul enfant, blondinet lui aussi (à l'époque je l'étais, aujourd'hui mes cheveux sont beaucoup plus foncés). Malgré nos différences d'éducation, notre réflexion était parallèle.




II. Athéisme



Nos sujets principaux étaient Satan, les démons, les monstres, les vampires, les lycanthropes, etc. De part une certaine "rapidité d'esprit" j'avais un imaginaire très développé. Il était logique que celui-ci tourne autour de la monstruosité plutot qu'autour des anges, des chevaliers ou des gentils des séries-TV. Ceux-là sont le réel, en tant que non-croyant il n'y a rien à y trouver ! C'est fade ! L'imaginaire d'un enfant athée a besoin de se développer comme n'importe quel autre enfant. L'athéisme n'apporte pas un imaginaire suffisemment fort. L'enfant se développe par l'esprit, il a besoin de s'échapper et de contrôler son monde intérieur, de le modeler. L'intérieur de l'enfant construit son être extérieur. Le rejet de la religion, de Dieu, d'un imaginaire à visage humain (les anges par exemple) et l'influence de la télévision (Aliens, dessins-animés, série télé, dracula, etc.) m'a fait me tourner vers les monstres avec "en figure de prou", le grand maître par excellence : Satan. Mais celui-ci étant le personnage centrale de mon imaginaire, sorte de "sur-moi" Freudien, il était positif par essence puisque projection de mon "moi" (un peu comme ces fans qui ont l'impression de se projeter dans l'image idéaliste qu'ils se font de leur star). Satan était donc un outil de mon athéisme. En grandissant et toujours dans mon athéisme de conviction, je me suis intéressé à l'occultisme, cherchant de manière inconsciente une tradition qui soit areligieuse, la plus expressive étant par essence l'antithéisme. L'occultisme avait de ça d'extraordinaire qu'il offre une ribembelle de jeux de logiques, pour un esprit passionné par ça ! La Tradition occulte que j'ai le plus étudié durant mon enfance et ma jeunesse fut sans conteste la Gematria. L'occultisme ne m'a donné aucune réponse, c'était juste un passe-temps comme les mots-croisés ou les jeux vidéos.




III. La Terre et les morts



Revenons-en à mon intérêt à comprendre les autres. De par l'influence naturelle de ce culte solaire infantile (expression du coté positif de la vie), j'avais une attirance vers la Création, vers l'autre. Je détestais l'injustice, je m'intéressais à la souffrance des autres et je voulais savoir comment les aider. Ma réflexion a donc commencée sur "mon rapport à l'autre". Je passais mon temps dans les bibliothèques. En grandissant (à l'adolescence), cette réflexion sur l'autre s'est d'autant plus accrue, qu'en banlieue, la solidarité est la condition sine qua none à la tranquilité, sans clan tu n'es rien. Cette conception sociologique s'est donc rapidement tournée sur l'idée de communauté. La question de ma réflexion était devenu : La communauté, comment se constitue-t-elle ?

La mystique de l'entraide se lia naturellement dans mon esprit à celle de la communauté, la première étant la famille, la dernière étant la nation, et seulement après, l'Humanité entière en tant que "diversité des nations". J'ai donc tourné ma réflexion sur DeGaulle, puis Napoléon, puis Barrès. La mystique que je tentais de comprendre était incarné dans les livres d'Histoire de l'école par DeGaulle. Je cherchais donc la vérité dans ses écrits, de là j'ai pu remonter à Napoléon, ces deux personnages avaient en commun l'écrivain Barrès, dont la plume n'a cessé d'expliciter cette recherche qui me passionnait tant. La rationnalisation de l'écrivain Maurras m'a été un support, celui-ci est très rationnaliste dans ces écrits, il démontre par A+B et j'avais besoin de ça ! Barrès est très sentimental, en tant qu'enfant athée je ne pouvais l'accepter, Maurras m'a aidé à le décortiquer. Par Barrès j'ai compris que cette mystique se nommait "la Terre et les morts". Ce lien qui unit "générations après générations" les morts avec leur sol nourricier pour n'en faire qu'un à travers l'idée de civilisation. Je me suis déplacé là où l'on célébrait cette mystique pour connaître son expression vivante, pouvoir l'analyser et la comprendre. Là je suis tombé sur des enterrements de vieux soldats, le rallumage de la flamme, les chants d'honneur à la patrie autour d'une statue, etc. Et le lieu de rassemblement principal était toujours l'église ou l'édifice religieux (l'Arc de Triomphe, l'Ossuaire de Douaumont, le Tombeau de Napoléon, sont des édifices très religieux). Je me retrouvais chaque fois, moi l'esprit libre de toute divinité, transporté dans des réunions où le sacré se mélangeait au rituel, tout ceci découlant de ce que j'étudiais en réalité : l'idée même de civilisation ! Moi, scientiste qui me revendiquait forcément comme enfant de la civilisation (créé par des hommes d'Esprit !), de l'homme maître de tout, je me rendais compte que ma démarche athée était en contradiction avec l'idée même de civilisation !




IV. Christ : Retour au culte solaire de l'enfant. La foi : conclusion logique d'une réflexion athée



Dans une cérémonie militaire, les drapeaux des vieux régiments sont présents dans les églises (pour les enterrements notamment). Ils bougent, mais une chose reste toujours au centre de la cérémonie, la croix du Christ ou Saint-sacrement. Or, qu'est ce qui est toujours au centre du saint-sacrement ? Une représentation du Soleil, l'oréole, le ciel triomphant et lumineux, l'archange michel, etc. Toujours ce Soleil, le Christ en étant une représentation charnelle ! Je ne confonds pas Dieu avec le Soleil, mais ce qui est fort là-dedans, c'est que ce même Christ a exprimé par des mots d'une simplicité des plus frappantes et aux hommes les plus aveugles, la Vérité et l'idée de justice que je ressentais étant enfant. Dieu purifia, par sa parole, la vérité instinctive que porte l'enfant, le débarassant des influences néfastes d'une mauvaise éducation. Mon culte et mon admiration que je portais au soleil n'était qu'une préfiguration du christianisme révélé ! L'homme, par les enseignements du Christ, est capable de se débarasser de ses fautes et de retrouver cette sorte de droiture, de pureté originelle que l'enfant pourrait garder tout au long de sa vie si, au lieu de perdre ses réactions instinctives, il les intellectualisait ! En clair, les enseignements de Dieu peuvent nous libérer du pêché originel !

Voilà, il m'avait fallut tout ce temps de réflexion pour finalement retrouver ce culte solaire de mon enfance qui n'était autre qu'un culte à un Dieu que j'étais incapable de me représenter. De même, le Satan imaginaire que je me décrivais par "rejet de Dieu" et dont l'image me réconfortait tant n'était en fait qu'un avatar du Christ. Oui, alors que je voulais par le biais de mon imaginaire rejeter Dieu comme l'athée que j'étais, le seul que j'ai trouvé pour vaincre Dieu était Dieu lui-même, je lui avais simplment apausé l'image de son ennemi ! Aujourd'hui je suis avec Dieu, le Chemin et la Vie, avec lui et en lui dans l'unité du Saint-Esprit. Cette phrase ne sont pas que des expressions religieuses, ça signifie beaucoup de choses très profondes !

Dieu est amour, il est le début de toute chose, y compris de notre réflexion, et il en est la fin. Dans la Bible, quand Dieu a rejeté Adam et Eve du Paradis, il lui a rendu sous une forme nouvelle : Israël. Quand il a détruit Israël, il lui a rendu par l'Eglise, et bientôt nous retournerons à notre point de départ : le Royaume du Christ n'étant autre qu'une nouvelle forme de Paradis terrestre. Et ben la réflexion c'est pareil, peut importe d'où l'on part, le point de départ sera toujours Dieu et l'arrivé sera de nouveau lui, mais avec une vision beaucoup plus clair de lui. Ceux qui sont les plus à même de comprendre ça, sont choisis et appelés par Dieu...


C'est bon vous pouvez vous réveiller j'ai fini, je le réécrirais pour que vous compreniez mieux car c'est du charabia, désolé pale

Il est 06h31 je viens de finir lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
levangile777

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 26
Localisation : Rhône

MessageSujet: Re: Témoignage de Hahasiah   Ven 7 Mar - 22:36

Salut,
tu es chrétien catholique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levangile777.skyrock.com/
Hahasiah

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2008
Age : 32

MessageSujet: Re: Témoignage de Hahasiah   Dim 9 Mar - 19:12

levangile777 a écrit:
Salut,
tu es chrétien catholique ?

traditionaliste en effet ! Wink Maintenant attention, ce texte n'est qu'un ressenti et un parcour personnel, je me suis peut-être mal exprimé sur tel ou tel point je ne sais pas, mais il ne fait qu'exprimer... mon "témoignage" ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youstine



Messages : 12
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Témoignage de Hahasiah   Mer 19 Mar - 23:50

Ayé, j'ai lu ton témoignage... trois fois pour comprendre...
Je captais pas ton truc de culte solaire...
Et puis finalement j'ai compris l'essentiel...

On a vraiment deux parcours bien différents car toi tu es passé d'un côté à l'autre.. c'est à dire que tu es passé du rejet à "l'acceptation de Dieu" alors que moi ça a été plus ou moins linéaire.... même si des fois ça a été un peu tiré par le bas, j'ai toujours eu ce petit quelque chose qui me retenait dans ma croyance.

enfin pour terminé, ton témoignage est très intéressant...
Mais pour moi j'ai eu un peu de mal a tout comprendre, je ne sais pas si pour les autres c'est pareil

bisouc's
Youstine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage de Hahasiah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage de Hahasiah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)
» VIDÉO: Un réel fait vécu; Jésus m'a sauvé ! Témoignage d'une Québécoise :
» Mon petit témoignage
» besoin de témoignage: qu'est-il advenu des tzr?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« La vérité vous rendra libre » :: Vie du Forum/Témoignages-
Sauter vers: